NOUVEAU
ASPAS
SOUTIENT L´EDITION DU LIVRE
"LA HISTORIA DEL PASTEL EN ESPAÑA"
EN SAVOIR PLUS!

 

 

 

 

 

 

La technique du pastel sec

             Le pastel est une technique picturale qui remonte à plus de cinq siècles, bien qu’on affirme que les peintures rupestres des grottes d’Altamira et de Lascaux présentent des caractéristiques semblables à nos actuels pastels.

           Utilisé, au départ, comme matériel d’appoint pour colorer les dessins, rapidement le pastel s’affirma et se développa comme technique picturale indépendante, atteignant son apogée dans certains périodes et pays, comme en France, au XVIIIème  siècle,  où la peinture  au pastel était autant appréciée que celle à l’huile et même préférée par les portraitistes.

            Pendant ces cinq siècles des nombreux peintres ont choisi le pastel comme technique pour développer leur art, soit de façon exclusive  soit avec d’autres techniques.

            De quoi est-il composé le pastel ? Nous pourrions presque affirmer que pastel est synonyme de pigment.  Sans pigment il n’y a pas de couleur. C’est le pigment qui colore tout matériel avec lequel nous peignons et, parmi toutes les techniques, celle qui contient la plus grande quantité de pigment c’est le pastel.

            C’est pour cette raison que le pastel fascine tout de suite pour la vivacité de ses couleurs.

            Le principal  et faux lieu commun sur le pastel est qu’il ne résiste pas assez  à la lumière.

            C’est une réalité que toute peinture est affectée par la lumière directe et que  chaque pigment a une résistance limité à l’exposition de la lumière solaire. Mais cela dit, soyons logiques : le matériel qui contient le plus de pigment a une plus grande résistance à la lumière. Or celui-ci c’est le pastel.

            En outre, dans le pastel il n’y a pas de substances organiques grasses qu’on utilise dans les couleurs à l’huile comme liant. Ces substances organiques, à cause de leur nature chimique, s’oxydent et avec les années assombrissent et altèrent l’aspect de la peinture.

            Une peinture au pastel, non soumise à ce processus d’altération, conserve son aspect frais et inaltérable pendant des centaines d’années après avoir été réalisée.

           Il y a une condition : le pastel doit être protégé par un verre, tout comme l’aquarelle, le dessin, la gravure et tout œuvre réalisée sur du papier ou du carton.

            Ceci ne constitue un inconvénient, bien  au contraire ; il évite l’accumulation de la poussière  et des saletés.

            Il y a dans les pastels une vaste gamme de qualité qui va des pastels très durs au très tendres.

            On peut trouver aussi dans le commerce des pastels en poudre. Chacun a ses qualité et son emploi : les très tendres sont plus couvrants, permettent d’extraordinaires mélanges, l’estompage à la main ou avec d’autres moyens (tampons, chiffons, estompes) ; les pastels durs sont employés pour tracer des lignes, pour dessiner. Il y a aussi des crayons pastel.

           Pour ce qui concerne les supports, normalement on utilise des papiers spécifiques pour le pastel. Toutefois tout matériel qui présente une suffisante consistance et rugosité peut être employé pour peindre : bois, toiles, cartons, surfaces enduites.

 

 

 

L'Association
Les buts
Les membres
Le pastel
Formation
Informations / Appels
Expositions
Galerie
Liens
Nous contacter
Accueil